Le Bouche à Oreille parle de nous!

25 avril 2018

Le Beal

Sans titrePas assez vieux pour avoir bourlingué dans une palanquée de restaurants, il sait pourtant bien des choses du métier. Pour tout dire, il n’y était même pas destiné! Hasard de la vie! 23 ans aux dernières vendanges, Valentin Cherifi a du caractère, et sa cuisine aussi. Formation classique aux côtés d’Olivier Mourgaud de « l’Auberge des Coteaux » à Boisemont (95) et puis un jour, le grand saut sudiste du côté de Toulon et quelques années à cuisiner pour les autres. Sachant qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, il rachète début 2016 « Joy », jolie adresse du vieux Hyères aux vieilles pierres qu’il dépoussière. Le temps d’un repas il ravit Mauricette! Ce qui n’est pas une mince affaire tant la gâtée a tout pour être blasée! Et quand je dis « gâtée », j’me comprends! Bref! Charcuteries et viandes françaises, fruits et légumes du coin et pas plus loin, végétarien sur demande, fromages de fromager (maison Grosso). Épatante formule et croquignolet menu en semaine. La dame au chapeau vert s’est fait une cure d’asperges avec « asperges et œuf mollet, vinaigrette aux herbes fraîches » qu’elle a sirotées avec délice, 15/20. Puis avec « dos de cabillaud poché, pommes de terre ratte et asperges verte à l’huile d’olive ».

moi

Cabillaud qui s’effeuille, beurre blanc travaillé, rattes confites et asperges qu’elle a sirotées, toujours avec délice! 15/20. Mauricette « asperges » et moi… cure de « lapin »! « Terrine de lapin persillé de grand-père Marius »: pain grillé Amédée, cornichon Philémon, salade verte à l’huile noix Benoit et terrine maitrisée. Grand-père Marius peut être fier de Valentin! 14,5/20. Le « râble de lapin farci façon Riviera, écrasé de pommes de terre à la ciboulette » ravira les adeptes de ce volatile bien cuisiné. Une dodine qui pousse sur l’ail, épinards et jus court. Et la purée, c’est le diaaaaable! Qu’elle est bonne! 15/20. Entrée+plat à 19,50€ pour moi, mais Mauricette pousse au menu complet 24,5€ avec un dessert: remarquable « tiramisu aux fruits rouges ». Une perle qui vous change des banalités coutumières. Crème très mascarpone, biscuit imbibé au fond. Beaucoup de fruits rouges, fraise Mara des bois, groseilles, framboises… Poussons jusqu’au 15,5/20 mérité. Le rayon des flacons est tarifé sagement, le bio y tient une jolie place. Service jeunesse pro décontracté et formules ciblées pour bien cadrer le budget. Sauf si vous préférez la vue mer et son lot de médiocrité, ça devrait vous plaire.

LE BEAL

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.